Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 19:52
De la médecine chinoise aux apprentissages scolaires

En médecine chinoise chaque organe de notre corps est en lien avec l’un de nos sens, ainsi l’œil est appelé l’orifice du foie. Les perceptions visuelles nourrissent l’énergie de cette organe et, stimulées, les facultés visuelles soutiennent les fonctions hépatiques. De ce point de vue, les capacités visuelles d’un individu renseignent le thérapeute sur l’état de l’énergie du foie.

De la médecine chinoise aux apprentissages scolaires

Sur le plan mécanique, les muscles qui soutiennent nos globes oculaires ont naturellement tendance à s’atrophier avec l’âge, un peu comme tout d’ailleurs !

Plusieurs raisons à cela, en premier lieu parce que nos globes oculaires ont tendance à se maintenir dans une certaine fixité. Alors que nos yeux ont naturellement la faculté de pouvoir balayer un large champ visuel sans aucun déplacement corporel, c’est bien souvent la tête seule qui bouge.

Ensuite beaucoup de personnes mènent une vie sédentaire, la vue n’est plus exercée à regarder loin. L’accommodation visuelle se fait sur de courtes distances alors qu’une vue normale doit nous permettre de passer en quelques fractions de secondes d’une vision lointaine à une vision nette rapprochée.

Combien d’entre nous ont encore l’habitude de porter leur regard à plus de 100 mètres de distance quotidiennement ?

De la médecine chinoise aux apprentissages scolaires

Souvent confiné dans un espace réduit notre regard ne se pose guère au-delà de quelques mètres. Tension nerveuse, oculaire, mauvaise irrigation des muscles, notre vision s’affaiblit, l’effort devient pénible, notre champ visuel se rétrécit inexorablement !

Lorsque nous sommes conscients de ce problème, nous, adultes, avons toujours la possibilité de consacrer quelques instants dans la journée à stimuler notre vision sans qu’il soit nécessaire de s’imposer des exercices fastidieux mais qu’en est-il des enfants qui aujourd’hui démarrent dans la vie avec un handicap majeur, à savoir une technologie qui s’impose partout ?

Voir, c’est voir PLUS que ce que l’on voit !

Chaque image vue n’est réellement perçue et intégrée au niveau mental que parce qu’elle fait appel à notre mémoire et ce sont toutes ces données visuelles que nous intégrons depuis notre naissance qui nourrissent nos facultés cognitives.

Notre champ visuel va donc de paire avec nos facultés mentales. Si le premier se rétrécit le second aussi, la mémoire se trouvant de moins en moins sollicitée. L’information n’est plus perçue dans sa globalité, les schémas de références se simplifient et comme « les choses sont telles que je les vois », notre vision mentale devient étriquée !

Or nos facultés visuelles (et auditives), correctement activées participent à notre éveil, au développement des 2 hémisphères cérébraux ce qui est un gage d’équilibre (intellectuel, physique, psychique) et permet, entre autre, une grande facilité des apprentissages (lecture, écriture notamment).

Quant à notre cortex cérébral, stimulé par nos pensées, il génère des mouvements oculaires (dont nous n’avons guère conscience), mouvements qui, nous l’avons vu, nous dopent sur le plan mental.

Tout est donc en lien, c’est le serpent qui se mord la queue !

De la médecine chinoise aux apprentissages scolaires

Mais revenons en aux enfants.

Si développer ses capacités cognitives passe par une éducation à la vision, si pour entrer dans les apprentissages il est nécessaire d’avoir un développement harmonieux des 2 hémisphères cérébraux, le tout étant inter-relié, que doit-on penser de l’introduction dès le plus jeune âge de ces technologies (tablettes, consoles, lecteurs DVD en voiture et ailleurs) qui figent le regard des enfants, qui ne leur permettent plus d’exercer leurs facultés physiques et leurs capacités mentales ?

Des technologies qui font l’impasse sur le vécu, l’expérimentation et qui plaquent des savoirs faire mais empêchent le SAVOIR à moins d'être utilisée avec pertinence.

Des technologies qui, si elles sont maîtrisées par les adultes, représentent un réel danger pour les enfants, jeunes et ados, si elles sont le seul support qui leur est proposé. Visiter un musée virtuellement n’a rien à voir avec se trouver immergé dans un espace où une multitude d’objets interpelle le visiteur. Savoir aller chercher l’information sans attendre qu’elle vienne à soi à chaque « clic » fait appel à d’autres savoirs être. Balayer du regard, repérer des détails puis opérer des tris, analyser, synthétiser, autant d’attitudes mentales qui construisent notre intellect.

Certes je me focalise sur la vue, mais c’est parce que je n’ai pas vraiment raccroché en tant qu’enseignante car il en est de même avec les autres sens !

Juste un exemple, le nez !

Savez-vous qu’avoir le nez dégagé stimule les fonctions cérébrales ?

Pratiquer des respirations narine par narine permet de développer harmonieusement la logique, liée à l'hémisphère gauche et la créativité, domaine de l'hémisphère droit (sachant que c’est la narine gauche qui irrigue l’hémisphère droit et par voie de conséquence la droite pour l’hémisphère gauche).

Donc bien respirer, combattre les nez bouchés, ce n’est pas qu’une question de confort !

Voilà, j'espère ne pas vous avoir saoulé, moi, je me régale !

Do

Partager cet article

Repost 0
Published by Do Fredo - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche