Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 15:06

LES MYSTÈRES DE PARIS

Eugène SUE

(Roman feuilleton paru en 1842-1843)

Rien ne prédestinait Eugène Sue (1804-1857), dandy de famille bourgeoise, fleuron de la jeunesse dorée du Faubourg Saint-Germain à écrire un tel livre. Et pourtant …

Il s'est fait une petite réputation littéraire. Le marché de la presse est en plein essor. Les Mystères sont une commande. Il s’habille en simple ouvrier et parcourt les rues, les lieux les plus misérables de Paris. C’est une terra incognita qu’il découvre, un choc ; travailleurs pauvres, criminels, grisettes …

Le texte sera publié en feuilleton dans « Le journal des débats » du 19 juin 1842 au 15 octobre 1843. Dès la parution le succès est fulgurant touchant toutes les couches de la société.

“Des malades ont attendu pour mourir

la fin des Mystères de Paris.” (Théophile Gautier).

Au final, les Mystères de Paris feront dix volumes (plus de 1300 pages) déchainant des passions. On sent très bien à la lecture que l’écriture transforme l’auteur qui devient … socialiste.

Victor Hugo s’est sans aucun doute inspiré des Mystères pour ses Misérables et en 1848, le peuple est dans la rue. L’histoire n’a pas rendu le même hommage à l’un et à l’autre (question de style littéraire bien sûr).

Eugène Sue prend des « positions scandaleuses » et force les classes dirigeantes à regarder ces gueux dont ils détournaient le regard, à se poser les questions qui gênent. Les Mystères de Paris est typiquement un roman du 19ème siècle. Un grand roman feuilleton populaire.

Tout y passe :

- le système judiciaire et la peine de mort

- la fragilité extrême des travailleurs face au moindre accident de la vie (chômage, maladie, ..)

- la condition des femmes et des enfants

- le sort des malades dans les hôpitaux

- l'abandon des malades mentaux

- etc …

On a tous lu durant notre scolarité des extraits de ce formidable récit, mais bien peu à l’avoir lu en entier. Je m’y suis plongée depuis deux mois.

On retrouve Rodolphe, la Goualeuse, le Chourineur, la Chouette et tant d’autres personnages attachants ou odieux, hauts en couleur. Il est étonnant de constater que bon nombre de maux de son époque sont encore présents et font toujours débat aujourd’hui..

Oh bien sûr ! le style peut agacer ou paraître mièvre, mais le fond est là.

Mi

Partager cet article

Repost 0
Published by Do Fredo - dans lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche