Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 16:23

Il y a une bonne vingtaine d’années, alors que nous séjournions en Alsace, j’avais été amenée à consulter un médecin pour des piqûres de tiques sur les conseils d’un pharmacien qui s’était refusé à me donner un quelconque désinfectant au motif que les tiques véhiculaient, je le cite : « une maladie invalidante peu reconnue par le corps médical français ».

J’étais sortie de la consultation avec un traitement antibiotiques, préventif, de 15 jours et des précisions sur cette affection dont je n’avais jamais entendu parler mais qui était prise très au sérieux en Alsace et plus spécialement outre Rhin où les tiques proliféraient.

Le médecin qui m’avait reçue à l’époque avait fait preuve de qualités pédagogiques certaines, dispensant ses informations sous forme de dessins très évocateurs.

Si le signe avant coureur de la maladie de Lyme est théoriquement une rougeur circulaire qui se développe autour du point de piqûre, ce symptôme passe généralement totalement inaperçu. En premier lieu parce que l’inflammation ne se manifeste pas immédiatement (parfois même au-delà du délai de 30 jours généralement admis par le corps médical), on a le temps d’oublier, ensuite parce que, les zones les plus exposées étant les membres, le cercle inflammatoire est si éloigné de la morsure qu’il a juste l’aspect d’une banale traînée rougeâtre !

De retour à Perpignan, la généraliste qui me suivait avait jugé la prise d’antibiotiques inutile, tout au plus l’avais-je amusée avec mes explications.

A l’époque, il est évident qu’elle ignorait tout du sujet.

Où sont les tiques ?
Où sont les tiques ?

Ce qui est affligeant, c’est que 25 ans plus tard, les choses n’ont pas changé.

La maladie de Lyme est toujours aussi mal diagnostiquée, la prise en charge des malades est un vrai parcours du combattant et la prévention est totalement nulle, pour preuve les faits suivants.

Pour une idée plus précise de ce que vivent les malades infectés par cette sale bestiole, 2 clics :http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/2016/07/lyme-le-cri-d-alarme-de-100-medecins.html

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/2016/06/ma-vie-brisee-par-une-tique-emission-mise-au-point.html

Il y a environ 2 mois, un ami, fan d’escalade, a été piqué par des tiques, plusieurs morsures sur des zones exposées. Averties, nous lui avons conseillé d’aller consulter un médecin pour avoir un traitement antibiotiques préventif. C’était un dimanche, il s’est rendu au service des urgences de l’Hôpital Percy à Clamart. Percy est une unité médicale traitant toutes les pathologies et même si leur grande spécialité reste l’accueil et les soins aux grands brûlés, ils sont pointus dans tous les domaines, hématologie, neurologie etc.

Il n’en est pas moins vrai que ce jeune est ressorti de la consultation sans aucun traitement, « on ne fait pas de prévention ! » lui a t’on dit !

Voilà, alors que l’on diagnostique très mal la maladie de Lyme, que l’on ne sait pas vraiment la soigner, on continue de vous ressortir les mêmes conseils, qui ne servent à rien et l’on se refuse à anticiper sur les faits en prescrivant des antibiotiques (que l’on met par ailleurs à toutes les sauces).

Maladie de Lyme, à quand la prévention ?

Soit !

Si par malheur pour vous, vous vous faîtes piquer par des tiques et qu’aucun médecin ne veut vous prescrire d’antibios, voilà de quoi vous préserver d’éventuelles et funestes conséquences.

Appliquer dans un premier temps une goutte de Tea Tree sur la piqûre et renouveler l’application. Ensuite prendre une capsule matin, midi et soir d’Oléocaps n° 1 pendant 7 jours, cette médication contient des composants dont de l’huile essentielle d’origan. L'HE d’Origan (goût plutôt désagréable en bouche) contient des phénols et du Thymol, composés chimiques intervenant dans la lutte contres les principes infectieux et boostant les défenses immunitaires de l’organisme.

Surveillez ensuite de très près vos piqûres !

Dernier conseil, lorsque vous allez en forêt, que la zone soit infectée ou non par les tiques mettez au sommet du crâne une à deux gouttes de HE Tea Tree (ou sur un chapeau). Vous pouvez aussi vous faire une lotion répulsive en préparant le mélange suivant : 2 doigts d’alcool dénaturée, 5 gouttes de HE Tea Tree, 5 gouttes de Lavandin, agitez et compléter avec de l’eau. En vaporiser sur votre chien est même une bonne idée !

Enfin, évitez les hautes herbes et de vous faufiler sous les frondaisons, portez des vêtements couvrant et inspectez-vous de la tête au pieds en rentrant !

A bon entendeur !

Do

Partager cet article

Repost 0
Published by Do Fredo - dans Santé
commenter cet article

commentaires

JULLIEN Gilbert 21/07/2016 22:13

Bonjour et merci de tous ces tuyaux. Depuis que je séjourne à Urbanya, je me retrouve très régulièrement avec des tiques sur tout le corps. Les randonnées bien sûr mais aussi le jardin y sont pour beaucoup. Une, deux ou trois tiques minuscules le plus souvent. L'an dernier, mon épouse en a enlevé une bonne dizaine et du coup, j'ai préféré aller voir mon médecin traitant. Il m'a fait une piqûre antitétanique et m'a donné une lotion antiseptique. Après chaque piqûre, il m'a conseillé de me laver avec de la Bétadine par exemple. Il m'a expliqué les rougeurs liées à la maladie de Lyme, etc....Que pensez-vous de ce traitement ? Amicalement

Présentation

  • : Hist' toiles
  • Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche