Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 19:51

 

Mercredi 24 mai, nous avons eu la chance d’assister à une conférence du professeur Joyeux à St Cyprien, à l’occasion du salon du bien-être et de la forme, au Grand Stade des Capellans. Alors ça, puis une petite virée au « jardin des plantes » dans sa splendeur printanière, quasi estivale, avant de repartir, on ne fait rien de mieux pour passer une excellente journée.

Le professeur Joyeux porte bien son nom. Il fait du bien. Avant-même que ne commence la conférence, nous l’avons observé au cours d’une brève séance de dédicace. D’emblée, il annonce la couleur : humour, écoute, disponibilité et bienveillance le caractérisent. Il n’est pas là pour le rendement ; il donne à son public le meilleur de lui-même.

Un régal. Le professeur Joyeux ne pratique pas la langue de bois : « on nous ment ! », « on se fout de nous ! » répète-t-il maintes fois. Mais qui, « on » ? Les laboratoires, les médias, les décideurs et… de trop nombreux praticiens, hélas. Et ce « on », que cherche-t-il au juste ? Simple : nous faire consommer un maximum de « cachetons » (dixit) et enrichir Big pharma.

Le meilleur exemple, c’est la maladie d’Alzheimer. On nous parle de stade 1, stade 2, stade 3, etc. Vous arrive-t-il de chercher vos clefs ? De ne plus vous souvenir ce que vous étiez venu chercher dans la cuisine ? Hé bien voilà, vous êtes au stade 1. Paniqué ? Non, vous n’êtes pas tout seul ; nous y sommes tous. Voilà un exemple de manipulation destinée à nous faire consulter puis ingurgiter leurs cochonneries, car les premiers symptômes de la maladie, comme de Parkinson, sont une perte de goût et de l’odorat. Voilà d’ailleurs pourquoi il est important de stimuler ces deux sens, de sentir les aliments avant de les manger et de les conserver longuement en bouche en les mastiquant avant de les avaler ! Et sans compter qu'on s'abstient de nous dire que les anxyolitiques, si facilement administrés, sont responsables à 50% de ces maladies dégénératives.

 

Tout le monde connaît le professeur Joyeux pour son combat en matière de vaccins. Il a même été radié de l’Ordre des médecins pour cela. Certains disent qu’il est contre les vaccins… Faux ! Contre les adjuvants inutiles, notamment l’aluminium. Il s’est battu également pour que l’on remette à disposition des parents le vaccin DTP correspondant aux seules obligations vaccinales en France.

Il a gagné. Ce vaccin, sans aluminium, devra être à la disposition du public à partir du 8 aout 2017. Et dans la foulée, il a même été réintégré dans l’ordre des médecins. Il ne cache d’ailleurs pas sa satisfaction de voir Marisol Touraine (« dite MST » dans le milieu médical) partie… « Elle voulait que je ne sois plus docteur, dit-il ; hé bien elle n’est plus ministre ! ».

 

Mais entrons dans le vif du sujet de cette conférence du 24 mai « La santé par la nutrition ».

  • Premier principe : ne pas se laisser séduire par les publicités. « Tout ce qu’on nous présente à la télé, c’est exactement ce qu’il ne faut pas acheter ». D’ailleurs, d’une façon générale, mieux vaut ne pas se fier aux informations de la télé… « 20 minutes de conférence = 700 neurones en plus ; 20 minutes de télé = 7000 neurones en moins ! »

Il faut opter pour les produits naturels, issus de l’agriculture biologique, biodynamique, de la permaculture, et pour les produits de proximité. La nature proche de chez nous est ce qu’il y a de meilleur.

  • Second principe, éviter, voire même supprimer les produits laitiers, et surtout les yaourts !

Savez-vous quelle est la pathologie plus fréquente dans notre société ? Le foie gras. Non, pas celui que l’on mange à Noël, le nôtre ! Nous sommes victimes de lactolisme. Quesaco ? Un excès de produits laitiers.

Nous allons bien finir par devoir l’admettre, ma frangine et moi, (ça nous chagrine, parce que c’est bon !) : le lait de vache n’est pas fait pour nous, les humains. Il contient les hormones de croissance nécessaires au développement rapide du petit veau et en buvant ce lait nous absorbons des facteurs de croissance destinés à un animal qui grossit de 350 kg en un an ! Ce n’est pas vraiment notre cas, heureusement.

Mais pourquoi le lait est-il devenu si mauvais alors qu’il a toujours fait partie de notre alimentation et que nos ancêtres ne s’en portaient pas si mal ?

Hé bien c’est qu’autrefois, nous consommions du lait cru, tout frais tiré de la vache. Nous le faisions bouillir, il se formait une couche de crème à la surface que nous enlevions pour boire le reste, débarrassant ainsi le lait de tout ce qui nous est inutile : les hormones et un excès de lactose. Aujourd’hui, nous consommons essentiellement du lait UHT et les hormones sont bel et bien toujours là. Le lait de chèvre et le lait de brebis contiennent moins d’hormones de croissance, mais le problème avec le lactose est presque identique.

Tout le mal vient donc du lait industriel. De notre quête permanente du « plus pratique », « plus rapide ». Car nous sommes responsables, à la base. Ensemble, notre pouvoir est grand. Nous avons même celui d’inverser la vapeur, si nous voulons !

Il est donc important pour nous aujourd’hui de réduire les produits laitiers. Et surtout… Le yaourt. Surpris ? Nous l’avons été aussi.

Le problème avec le yaourt, c’est que nous ne le mastiquons pas.

Or, la mastication est indispensable à la digestion, de par le processus de salivation. Lorsque nous mastiquons, nous activons le muscle masséter. Il y a compression des glandes salivaires qui favorisent la digestion.

Nous avons cinq sortes de papilles réparties sur les deux joues. Mastiquer longuement les aliments est donc primordial. Si nous mangeons trop vite, sans réduire en bouillie nos aliments, ceux-ci arrivent dans l’estomac en morceaux Les morceaux viennent se heurter au pylore, la partie inférieure de l’estomac, qui se met à produire de l’acide chlorhydrique et provoque l’acidité et le refoulement gastrique.

Alors au yaourt, préférons un morceau de fromage à pâte dure, longuement mastiqué, accompagné d’un petit coup de rouge ! (si vous aimez !)

 

Presque tous nos maux, notamment le surpoids, ont pour origine une mauvaise alimentation et un excès de produits laitiers. Un exemple : autrefois en France, il y avait très peu de cas de maladie de Crohn, alors qu’il y en avait déjà énormément en Suède. Plus la consommation de produits laitiers a augmenté chez nous, plus les cas se sont multipliés.

Trop de produits laitiers = trop de calcium = trop de lactose.

Le lactose se transforme en graisses qui vont aller se stocker dans les seins (pour la femme) et autour de la prostate (pour l’homme). D’où l’origine de nombreux cancers. Le gras du corps est cancérigène. On connaît l’origine de 95% des cancers. Trop de « malbouffe », trop de tabac (« pour chaque cigarette, il faut payer !")…

Mais alors, où trouver le calcium dont nous avons besoin ? Il n’y en a pas que dans les produits laitiers ! Le calcium végétal est meilleur que le calcium animal qui provoque arthrose et ostéoporose.

Et n’allons surtout pas imaginer que les produits laitiers à 0° sont meilleurs pour la santé ! Bien au contraire…

  • Troisième principe: appliquer la règle du 80% de produits végétaux (du bio et du local !), pour 20% de produits animaux. Il est indispensable de manger quatre à six fruits et légumes par jour, longuement mastiqués (2 fruits au petit-déjeuner, deux à midi et un le soir, par exemple). Concernant les céréales, se méfier de l’origine des semences ! Monsanto et Bayer se cachent un peu partout, d’où l’intérêt d’opter pour le bio.

En ce qui concerne les produits animaux, il faut privilégier le poisson (au moins deux fois par semaine) cuit à la vapeur douce. Ainsi cuit, toutes les toxines, les métaux lourds et autres « cochonneries » sont éliminées.

La consommation de crustacés et de coquillages est excellente. De même que les œufs. Un œuf coque par jour !

Pour la viande, deux à trois fois par semaine, c’est bien suffisant. Préférer d’abord la volaille, puis les viandes blanches et en dernier lieu les viandes rouges, sachant que la cuisson idéale serait le barbecue vertical.

Le saucisson ?... Allez, une fois par mois !

 

  • Quatrième principe : pas d'interdit, pas de régime; mais tout simplement, ne pas se gaver.

  • Cinquième principe : boire beaucoup d’eau (du robinet, filtrée, ou de source en bouteilles) entre un litre et demi et deux litres par jour.

  • Sixième principe : bouger, faire du sport, transpirer. Il faut transpirer deux fois par semaine, pour éliminer les toxines du corps, (même principe que pour le poisson cuit à la vapeur douce).

  • Septième principe : éviter le stress qui affecte le système hormonal (tout comme les perturbateurs endocriniens qui apportent des hormones dont nous n'avons pas besoin) et les glandes surrénales entrainant la sécrétion de corticoïdes qui diminuent l’immunité. Méditer, rire (« l’humour est le cousin de l’amour »), et prendre de longs bains de Nature !!!

 

Au final, le professeur Joyeux a eu le temps de répondre à quelques questions du public, mais je n’en retiendrai qu’une seule ayant trait au cholestérol. Le mauvais cholestérol est lié à 50% à une mauvaise alimentation. Le taux normal se situe entre 2 et 3.

Ce n’est pas ce que dit votre médecin ? Tiens, tiens… Big pharma doit être dans le coup !

 

Conclusion, au nom de la solidarité sur la santé, il faut que le message circule. Et le professeur Joyeux compte sur nous, surtout sur les femmes, puisque, dit-il, « quand on informe une femme, on en informe 500… Quand on informe un homme, on en informe la moitié d’un ! ».

 

Et comme disait Hippocrate, "que ton aliment soit ton premier médicament!"

 

Frédérique

 

Cliquez sur le lien ci dessous pour suivre une des conférences disponibles sur Youtube

https://www.youtube.com/watch?v=J6OqZ_INa9Q

Partager cet article

Repost 0
Published by Do Fredo
commenter cet article

commentaires

Moé 27/06/2017 12:26

Oui, tout le monde est pourri, seul Joyeux est d'Artagnan...

Do Fredo 28/06/2017 16:48

ça doit être de l'humour... Soit.

Présentation

  • : Hist' toiles
  • Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche