Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 15:34

Cap à l’Est !

La quatrième tentative aura été la bonne, nous y sommes parvenues dans cette Styrie, ce petit bout d’Autriche à la limite de la Slovénie et de la Hongrie d’où est issue notre lignée maternelle, les Dampfhoffer !

Rallier Graz au départ de Perpignan peut se faire de différentes manières, la plus rapide aurait été l’avion, la plus complexe s’avère à coup sûr la voiture, s'est pourtant celle que nous avons choisie ! Trouver l’itinéraire idéal est une gageure que nous avons tenté de relever une fois encore. Ayant déjà tenté l’aventure par L’Alsace, l’Allemagne et ou la Suisse pour capituler à deux reprises aux environs de Salzburg, pour cette ultime tentative nous avons choisi de traverser l’Italie.

Pas de risque de flemmarder sur la route comme en Suisse où les Helvètes sont tellement scrupuleux (chez eux car ils se lâchent chez nous !) qu’ils roulent en dessous des limites de vitesse ! En Italie, ça roule et qui plus est qu’elles que soient les conditions météorologiques. Pas d’angoisse, les tunnels se succèdent à un rythme effréné, pour tout dire on se croirait dans le métro, et l’on peine à se rendre compte des kilomètres avalés. Excellente thérapie par ailleurs pour qui souffre de claustrophobie, personnellement je n’ai plus aucun état d’âme même si le tunnel dépasse les 10 kilomètres !

Une première halte à Vallouise aux multiples cadrans solaires près de Briançon pour rallier ensuite Turin, Milan et le Lac de Garde, aussi beau que dans mes souvenirs mais tellement plus envahi !

Nous avons quitté l’Italie pour l’Autriche par le Haut Adige, une région à l’histoire douloureuse. Pour en savoir plus je ne saurais vous conseiller le livre « Eva dort » de Francesca Mélandri, un excellent ouvrage qui retrace l’histoire contemporaine parfaitement méconnue de cette région dont l’Autriche fut amputée à la fin de la dernière guerre ! Voici d'ailleurs le lien vers l'article de Frédo présentant cet ouvrage :

http://www.longville-dofredo.com/2015/04/fredo-a-lu.html

Notre premier arrêt en Autriche, dans l’Ost Tyrol s’est fait à Lienz, que l’on prononce en séparant le i du e pour différencier cette ville de Linz sur le Danube. Avec les Dolomites et le massif du Grossglöckener en sentinelles, la ville qui occupe une ancienne vallée glaciaire ne recèle pas de trésor architectural mais les nombreux cafés qui fourmillent de vie, les bâtiments de faible hauteur au crépis blanc, les clins d'œil rigolos en font un lieu plein de charme.

Pressées de retrouver notre coup de cœur viennois pour Hundertwasser, nous ne nous sommes guère attardées en chemin. Une grimpette à vélo jusqu’au village de Lavant, lieu de pèlerinage très prisé, puis une brève incursion en Carinthie, dont Klagenfurt est la capitale et nous nous régalions par avance de la découverte de Bärnbach.

Constituée de 2 vallées glaciaires parallèles la Carinthie compte une myriade de lacs piégés par les moraines glaciaires dont les eaux atteignent déjà en cette saison les 26°. Revers de la médaille, le climat très méditerranéen attire une foule plutôt huppée et donc assez peu fréquentable dans la durée.

Un coup d’œil au minuscule village de Maria Wörth sur le Wörthensee doté de 2 édifices religieux dégoulinants d’ors, d’anges, de saints … et nous gagnions les contreforts de la Styrie pour passer une nuit délicieuse à Hirschegg.

Le camping quoique tout petit et répertorié sur aucun guide recelait des sanitaires dignes d’un hôtel très étoilé, une constante d’ailleurs durant notre voyage. J’y reviendrai !

Pour vous permettre de vous faire une idée de notre périple de près de 5000 kilomètres, la Styrie jouxte 3 frontières, Slovénie, Hongrie et Slovaquie ? La capitale de cette région est Graz, deuxième ville d’Autriche dont elle fut même un temps la capitale, elle est à peine à 200 kilomètres plus au sud de Vienne.

C’est une ville universitaire dont le centre historique, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, possède un bâti prestigieux mais ne croyez pas que la modernité n'y ait pas droit de cité. Pour preuve cette vue aérienne de la ville avec le Kunstmuseum, cette "chose" bizarre à gauche et l'Île sur la mur, tout en verre.

Avant de faire notre entrée mouvementée à Graz, ce qui nous a permis de tester une nouvelle fois la gentillesse et la bonhomie des autrichiens, nous avons découvert les environs de Köflach dont le sites emblématiques sont le Haras de Piber et Barbarakirche dans le village de Bärnbach. Do

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche