Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 17:35

Constats de voyageuses

Italie, Autriche, Allemagne et pour le peu que nous ayons pu voir, Hongrie, les autoroutes sont bien aussi envahies de poids lourds qu’en France où l’on a tendance à vouloir nous faire croire que nous sommes les plus mauvais !

Nous avons réussi le tour de force de contourner Vienne sans voir autre chose qu’un mur de camions à notre droite et le mur anti-bruit sur notre gauche.


Autre constat, nous ne sommes pas vraiment à la traîne en matière de Bio. Pour sillonner le pays d’Est en Ouest et du Nord au Sud, il n’y a pas vraiment de lieux où l’on ne trouve pas une Biocoop ou similaire sans parler des grandes surfaces qui se mettent au Bio de plus en plus même si c’est purement commercial !

S’il n’y a rien à redire pour l’Italie, tout au moins les

régions traversées, qui est assez bien lotie, il faut dire que c’est un des pays qui a initié ce mouvement, par contre en Allemagne, en Autriche, il est assez problématique de se fournir en Bio. Les réseaux ne sont pas faciles à trouver sur le Net, pas plus que les produits disséminés dans les rayons des grandes surfaces de manière intimiste et aléatoire. Nous n’avons jamais trouvé quelle logique présidait au rangement !

 

Le Made in China aurait-il du plomb dans l’aile ? En Italie le « made in China » est remplacé fréquemment par le « Made in Italy ». Même en France nous trouvons de plus en plus de fringues arborant ce sigle ! Rassurant, non ?

 

Mais ce n’est pas tout, si vous avez une piscine (ou en fréquentez une), que vous avez besoin de « frite », ces longs trucs flottants très colorés et que vous privilégiez ce qui ne vient pas de chine, pas de problème. Le magasin Weldom en propose des « Made in Belgique ».

Rien de plus normal puisque nous parlons frite.


Autre découverte séduisantes. En Italie, toujours, le long de l’autoroute qui relie le Col du Montgenèvre à Turin puis Milan (peut-être ailleurs également), à la hauteur de certaines bretelles mais aussi n’importe où dès lors qu’il y a aux environs une agglomération d’une certaine importance, on trouve des aires desservant des gares routières à l’usage exclusif des cars de voyageurs. Dotées de passages souterrains permettant de relier les voies montante et descendante de l’autoroute et d’accès à des parkings de stationnement ordinaires ou de co-voiturage, ces aires permettent à toute personne, motorisée ou non, vivant hors des grands centres, lorsque les transports publics sont inaccessibles, de pouvoir vivre et se déplacer facilement.

 

En Italie, Autriche, Allemagne, Espagne même dans le plus petit camping les sanitaires sont spacieux, les installations sont pensées pour le confort des usagers. Plein de petites attentions leur sont destinées, le papier WC est à disposition, il est même possible de vider la cassette des WC chimiques sans être gazé, le tout moyennant des tarifs ni plus ni moins élevés que chez nous !

En prime les 3/4 du temps l’accès à la piscine municipale du coin est gratuit, les campeurs sont satisfaits, l’environnement et les réserves en eau préservées, économie rime avec écologie. Nous sommes globalement loin des installations sanitaires passablement minables des campings français même s’il y a des exceptions qui confirment la règle.


Il semblerait que les routes bordées d’arbres soit

l’apanage de la France. C’est en traversant la plaine du Rhin, après 4000 kilomètres sur les routes d’Italie, d’Autriche, d’Allemagne, que cette découverte nous a sauté aux yeux.

Ils n’ont jamais bénéficié du génie de Colbert, c’est une évidence !

Certes la médaille a son revers, aucun accident dû à un arbre qui aurait sauté sur la chaussée n’est à déplorer !


De la Bavière jusqu’en Forêt Noire et à la frontière française, il n’y a quasiment pas de giratoires, ces « rondelles », comme les nommaient un vieil ami, qui nous indisposent souvent. Les feux tricolores perdurent pas vraiment à notre avantage finalement. Bonjour les embouteillages !

Que ce soit en Allemagne, Autriche ou Italie, les ralentisseurs (gendarme couché, plateau traversant ou coussin berlinois) sont totalement absents et pourtant dans tous ces pays la vie du piéton est plus cool qu’en France ! Qu’on se le dise !


 

Pour en finir !

Après plus de 15 jours en immersion en pays germanophones, nous étions plutôt satisfaites de rentrer en France afin de pouvoir communiquer plus aisément. Pourtant à peine passée la frontière nous regrettions déjà de pouvoir comprendre les affichages, les remarques et autres manifestations linguistiques. Hôtels « Bellevue », « Chez Dudu », « place de l’apéro », prose poétiques des WC publics … tout manquait de charme. Les réflexions de ceux que nous croisions, du genre « j’t’le dis, c’est rien qu’un enculé », « tu vas la fermer ta gueule » (d’un père à son enfant), nous désolaient. Nous n’avions plus qu’un désir, être anonyme, dans la foulée au premier camping en territoire français où nous avons fait halte c’est l’espagnol qui m’est venu au mental ! Cela a coupé court à toute conversation !

 

Bonne nouvelle, la France n’a pas la palme des personnes en surpoids. A ce que nous avons pu voir en Allemagne et Autriche 1 personne sur 2, voir 2 sur 3 chez les séniors ont un problème de ce type. Nous avons croisé un nombre impressionnant de personnes en fauteuils roulants, avec des déambulateurs ou des cannes, pas vraiment âgées mais qui auraient sans doute gagné en mobilité avec quelques kilos en moins.

Ici comme là-bas le coupable n’avance même pas masqué, le sucre vous dis-je ! Des salons de thé, des glaciers à tous les coins de rue, des « Burger machin chouette » et « Mac do » partout, de la mal bouffe, des sodas disponibles à tout heure !

Do

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche