Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 20:11

En 1967, c'est vieux (et c'est tant mieux, pas pour nous, pour eux) la mairie de Clamart nous a exproprié pour cause d'utilité publique pour pouvoir construire un nouveau lycée technique. De ce fait le prix fut tiré au plus bas, autant dire que ce n'était pas à notre avantage.

Le jardin et une vue des ateliers, la grande maison est au fond à droite
Le jardin et une vue des ateliers, la grande maison est au fond à droite

Au 11 rue de Bièvres se trouvait une blanchisserie industrielle, deux familles la possédaient mais il y eut jusqu'à quatre familles à y vivre. Nous étions de nombreux enfants dont Frédo, Nicole, Jean-Pierre et moi à jouir d'une énorme jardin. On y trouvait aussi deux habitations dont une style maison de maîtres sur 3 niveaux, des bâtiments industriels.

Après l'expropriation, chacune des familles a suivi son chemin tout en revenant toujours sur Clamart (Frédo et moi sommes nées au 11 rue de Bièvres !) et nous avons pu constater dans un premier temps l'avancée des travaux puis leur stagnation. Enfin nous avons découvert, plutôt amères, que tout était arrêté. Le pavillon que nous occupions et deux ou trois autres pavillons n'ont pas été démolis, ils ont même été reloués à d'autres familles. Les bâtiments industriels de la blanchisserie ont servi un temps d’entrepôt et de salles de sport, puis ont été abandonnés. La grande maison a été rasée avec une grosse boule de démolition. J'étais présente (par hasard?!) ce jour là. Emouvant ! Quelques années plus tard tout était à l'arrêt jusqu'au nouveau lycée technique qui se dégradait dans un état de quasi abandon.

11 rue de Bièvres à Clamart Projet d'architecte
11 rue de Bièvres à Clamart Projet d'architecte

Il y a deux ans, Nicole nous a appelé pour nous dire que tout avait été rasé et en tapant sur Google images : 11 rue de bièvres Clamart. Nous sommes tombées sur des études d'architectes tendant à montrer que la Mairie avait l'intention de construire des logements. Des bruits ? ou de réels projets ?!

Le Canard Enchaîné
Le Canard Enchaîné

Aujourd'hui nous savons à quoi nous en tenir, 80 % de logements privés sont en voie de sortir de terre. Nous sommes loin du motif de l'expropriation initiale, pour cause d'utilité publique ! Nicole nous a fait parvenir cette coupure de journal (canard enchaîné).

En conclusion et pour faire bref, la mairie de Clamart a fait des bénéfices sur notre dos !

Do

Repost 0
Published by Do Fredo - dans coups de gueule
commenter cet article
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 15:08
Libérez Mimi !

Libérez Mimi !

Coup de gueule

Mimi va sur ses 102 ans et depuis l'an passé elle passe le plus clair de son temps en fauteuil roulant. Pourtant si elle n'épuise plus sa fille en déambulant gaillardement à ses côtés lors des visites dominicales, sa motricité n'est pas inexistante.

Dotée d'une bonne vitalité, Mimi vivait mal cette inactivité forcée et tentait donc régulièrement de fausser compagnie à son fauteuil pour déambuler à sa guise.

Quelques premiers pas hésitants, le temps de récupérer son équilibre et elle arrivait à se donner l'illusion qu'elle pouvait encore jouir d'une certaine autonomie !

Depuis quelques mois, à la demande de sa fille, tout a changé, Mimi passe le plus clair de son temps sanglée sur son fauteuil. Lorsque l'emploi du temps leur permet, il arrive que certaines aides-soignantes, l'une des animatrices ou une infirmière la libèrent pour lui permettre de se dégourdir les jambes, mais cela reste rare et le reste du temps, Mimi dépense des trésors d'énergie en pure perte pour tenter de se lever et soulager son postérieur endolori !

Tout cela pour lui éviter une chute fatale !

Amour ou maltraitance ?

Appelez-vous cela vivre ?

Do

Repost 0
Published by Do Fredo - dans coups de gueule
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 17:20

SOUMISSION Michel Houellebecq (Ed. Flammarion, Paris, 2015)

Je n’aime pas l’auteur dont j’ai lu péniblement un livre, le second m’est tombé des mains ; je m’étais promis d’arrêter là cette pénible expérience dont on sort avec le dégoût de tout. Une amie m’a prêté ce dernier. Dans le contexte politique et social actuel, la polémique etc … je l’ai lu ; le dégoût est toujours là, peut être moindre car la situation politique prend le dessus sur les divagations pessimistes de l’auteur et son apitoiement insupportable sur lui-même. Non ici ce qui dérange c’est son désenchantement (qu’on peut concevoir !) de la société qui est la nôtre (et dont il participe ne lui en déplaise !) et surtout l’aboutissement où le conduit son mépris universel : tout étant vain c'est vers l'islam, par pragmatisme, soumission, opportunisme (ce qui lui plait c’est un bon salaire et la perspective d’avoir plusieurs femmes), que son personnage se tournera. Au fond, « ... ce serait la chance d'une deuxième vie, sans grand rapport avec la précédente. Et je n'aurais rien à regretter ». Inutile de préciser que le « héros » ne se range pas dans la catégorie « grand résistant ». Donc nous sommes en 2022, après deux calamiteux quinquennats de Hollande et pour faire obstacle au Front National, tous les partis (droite, centre et PS) s’unissent autour de la « Fraternité musulmane » ; son leader Mohammed Ben Abbes (un religieux modéré, soucieux de « présenter l'islam comme la forme achevée d'un humanisme nouveau, réunificateur », devient président d’une France déboussolée. Dès lors le pays s’installe dans un optimisme délicieux, aussi délicieux que le plaisir apaisant de la soumission. L’occasion pour Houellebecq de s’interroger mollement sur le sentiment religieux (son « héros » est un universitaire spécialiste de Huysmans « esthète misanthrope et solitaire », et des écrivains décadents de la fin du XIXe siècle). On a envie de pleurer tellement tout ceci est triste, désespérant et on a envie de lui dire : « JE NE SUIS PAS COMME TOI, MEC ».

Repost 0
Published by Do Fredo - dans lectures
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 17:09
Rencontre avec un Chaman !

Vendredi, lors d'une soirée pas comme les autres, nous avons eu le chance de rencontrer un thérapeute qui nous a fait (re)découvrir le chamanisme, un mot assez galvaudé il faut bien dire par les temps qui courent. Si je devais résumer ce qu'est le chamanisme, je dirais que c'est une discipline qui permet de mettre en relation l'être humain avec tout ce qui est et a été ! Le chamanisme enseigne et montre que TOUT est interconnecté. Animal, végétal, minéral, chaque règne reçoit, émet en direction d'un, des autres règnes. Par ailleurs, l'humain est relié en permanence avec sa propre histoire, sa biographie personnelle qui prend racine avant même sa conception. Peut-on douter par exemple qu'un enfant non souhaité n'aura pas le même parcours que celui qui est né d'un désir profond ?! Le chamanisme considère également que chaque humain porte en soi l'histoire de ses lignées génétiques et dans une certaine mesure le poids de ses diverses expériences karmiques. Pour résumer, chacun est la résultante d'une multitude d'influences et influe sur tout ! Le chamanisme a son origine en Sibérie et cette pensée a petit à petit « essaimé » sur notre terre. Si au fil des temps, le poids des religions a fait disparaître les traditions chamaniques principalement en Occident, sorciers et sorcières étaient les héritiers de ce chamanisme sibérien, par contre en Mongolie, Afrique, Amérique du Sud le chamanisme perdure. Prêtre, guérisseur, magnétiseur, le chaman est tout à la fois. Sa connaissance de l'âme, de la nature est infinie ; il représente une porte ouverte sur l'inconnu pour certains, une bouffée d'oxygène, une renaissance !

Rencontre avec un Chaman !

Lors de cette soirée, certains propos ont particulièrement retenu mon attention car ils faisaient écho à des situations douloureuses que vivent actuellement certaines de nos connaissances, je m'en tiendrai donc à ces considérations pour cet article. Je n'arrivais pas à me représenter comment un « cadavre dans le placard » depuis des décennies parfois, et dont l'existence était parfaitement insoupçonnée et ou insoupçonnable, pouvait ressurgir dans la vie d'une personne avec une violence inouïe. En quelques mots cela a été lumineux, tout est affaire d'énergie. Le drame caché acquiert petit à petit les pouvoir d'une entité dont les énergies s'amplifient, ont une existence propre qui ressurgit un jour dans la vie d'un descendant qui ne comprend pas ce qui se passe. La plongée dans l'arbre généalogique peut alors se révéler salutaire, le seul problème étant de savoir comment opérer. Certains établiront un génosociogramme afin de déceler les évènements répétitifs comme des maladies, accidents, meurtres, viols qui seront la clé de l'énigme, d'autres auront recours à un psychothérapeute, certains à un médium et quelques uns, notamment sous d'autres cieux, à un chaman ! Psychothérapeute, médium ou chaman arrivent généralement à remonter jusqu'à la source du problème, ce qui diffère ensuite c'est la manière dont le patient va rebondir. Le risque en psychothérapie est de rester bloqué à un stade donné ou s'identifier au problème plutôt que de le regarder comme une partie intégrante de son histoire pour passer ensuite à autre chose ! C'est la personnalité de l'aidant sollicité qui sera déterminante et c'est là que, personnellement, le rôle du chaman me semble plus performant. Pour le chaman tout étant interconnecté, tout est à prendre en compte. Ce que nous faisons agit sur notre ascendance tout comme les actions passées de nos ascendants continuent d'influer sur nous. De la même manière un traumatisme vécu dans notre enfance est toujours agissant chez l'adulte. Le chaman ne juge pas les actions, il les accueille et nous invite à en faire autant pour pouvoir rebondir ! Il nous amène à regarder avec amour cet enfant (ou l'ascendant) qui perdure en nous, à l'accepter et à passer à autre chose. Pour le chaman, il n'y a pas dualité. Ni bien, ni mal, pas de degré de gravité non plus. Se perdre sur un marché peut se révéler extrêmement traumatisant pour un enfant alors qu'un autre assumera sans problème la négligence parentale. C'est une question de résonance avec son histoire personnelle ! Pour le chaman, vous l'aurez donc compris les ancêtres sont donc toujours agissants. C'est une histoire d'énergie et finalement on en revient à la physique quantique : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! Ils peuvent donc être une ressource bénéfique ou avoir un rôle maléfique.

Rencontre avec un Chaman !

Par différents biais, le chaman pourra donc les invoquer, les convoquer et au final guérir ou simplement calmer le jeu en aidant le patient à vivre avec après l'avoir amener à faire la paix avec son passé. A l'accepter avec Amour. Evidemment ceci n'est qu'un des aspects du chamanisme, je terminerai juste en précisant que j'ai été très heureuse d'entendre le chaman qui menait cette conférence, après avoir relaté avec beaucoup de pudeur son parcours personnel, confirmer que compte tenu de son histoire et des soins qu'il prodiguait depuis de nombreuses années beaucoup de personnes soignées pour des troubles psy étaient en fait parasitées par des « esprits », histoires familiales non résolues et explosives ou autres. Parce que là quand même, nous savons de quoi il parle ! Do

Repost 0
Published by Do Fredo - dans Témoignage
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 19:11

C’EST MOI QUI SOULIGNE

Traduit du russe par Anne et René Misslin

Nina BERBEROVA

(Actes Sud, 1989)

Elle lit pour vous, encore et toujours

« Ceci n’est pas un livre de souvenirs, c’est l’histoire de ma vie » ; ainsi Anna Berberova (1901-1993) débute t-elle son « autobiographie » traduite du russe.

Femme de lettres et poétesse née à Saint-Pétersbourg en 1901 dans un milieu très privilégié, sa vie traverse le 20ème siècle et ses terribles soubresauts.

Elle porte un regard terriblement lucide sur le rôle des intellectuels :

« A cette époque (la fin des années 20), dans l'ensemble du monde occidental, il ne s'est trouvé aucun écrivain éminent pour intervenir en notre faveur, prêt à élever la voix contre les persécutions que subissent les intellectuels en U.R.S.S., contre les répressions, la censure, les arrestations, les procès, la fermeture des journaux. La vieille génération, Wells, Shaw, Rolland, Mann, était entièrement gagnée à la "Nouvelle Russie" et à "l'expérience intéressante" qui avait liquidé "les horreurs du tsarisme". Elle soutenait Staline contre Trotski, comme elle avait soutenu Lénine contre les autres chefs politiques. Dreiser, Sinclair Lewis, Upton Sinclair, André Gide (jusqu'en 1936) et Stefan Zweig prenaient la défense, dans tous les débats, du parti communiste contre l'opposition. Puis venait la génération intermédiaire, avec le groupe de Bloomsbury et Virginia Woolf, Valéry et Hemingway, qui ne montraient pas d'enthousiasme à l'égard du communisme, mais restait indifférente aux événements des années trente en Russie. »

Quel terrible réquisitoire contre nos intellectuels. On a envie de dire « Et aujourd’hui ? »… ah oui ! pardon, il n’y a plus d’intellectuels ….

« Il n’aurait pas fallu aller au-devant du peuple pour lui demander pardon, mais construire des chemins de fer, vacciner contre la variole et généraliser l’instruction » dit-elle en 1917.

Une femme libre et sans concession d’une grande lucidité, un livre passionnant fort et émouvant.

Repost 0
Published by Do Fredo - dans lectures
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 17:24

Voilà, après m'être attaquée aux additifs alimentaires pour les humains, des circonstances particulières m'ont conduit à étendre cette étude à l'alimentation animale et ce que j'ai découvert m'a littéralement donné la nausée.

Quasiment toutes marques confondues (j'en ai trouvé au moins une qui échappe à la règle) présentent les mêmes composants : viandes, légumes en pourcentages variés, cendres ?!, vitamines D3 et A entre autre, des additifs que certaines marques présentent comme des « oligoéléments », des conservateurs et des antioxydants, sans autre précision quant à leur véritable nature.

J'ai donc creusé la question, merci Google, et recherché ce qu'étaient ces prétendus oligoéléments que l'on retrouve, par exemple chez Royal Canin, sous les dénominations E1, E2, E3 …grâce à certains sites qui détaillent la composition de leurs produits. A noter que, que ce soit des croquettes, des bouchées « gourmandes », des pâtées c'est exactement pareil !

Le E1 ou sulfate de fer mono hydraté sert d'additif alimentaire mais se retrouve aussi dans l'industrie du ciment, il est classé cancérigène et utilisé dans le traitement de l'eau !

Le E2 ou iodate de calcium anhydre ou E916 appelé aussi Lautarite se retrouve pour 0,0075 % dans le pain comme agent de traitement des farines. C'est un antiseptique utilisé aussi comme désodorisant dans les potions et onguents. Irritant pour les yeux, il est allergène pour la peau ce qui est quand même contradictoire avec les conditions d'utilisation précédemment exposées. Il génère en cas d'ingestion vomissements et diarrhées, pour un additif « alimentaire », c'est un peu raide et d'autres joyeusetés que je vous épargnerai ici.

Le E4 ou sulfate de cuivre anhydre est classé classe 4, sa toxicité est aiguë par voie orale. Dangereux pour le milieu aquatique, il est nocif en cas d'ingestion et génère des corrosions cutanées. Il est utilisé pour le traitement des mousses des piscines et des terrasses et en traitement des vignes et tomates ! Nous sommes loin des croquettes !

Le E5 ou sulfate de manganèse mono hydraté a une toxicité aiguë et selon les cas est classé dans les catégories de 1 à 3.

Le E6 ou sulfate de Zinc mono hydraté est un corticostéroïde, étonnez-vous si ensuite votre animal développe une résistance inexpliquée à de futurs traitements ! quant au E8 que certains fabricants comme Royal Canin appelle Sélénium c'est en fait du Sélénite de Sodium un composé chimique du Sélénium a effet antiseptique. Il semblerait qu'on en retrouve dans la composition des shampoings antipelliculaires !

Voilà, maintenant que je vous ai tout dit, que vous inspire cette présentation des barquettes César ? Les barquettes césar sont un véritable délice pour les petits chiens et soigneusement produites avec des ingrédients sélectionnés et de délicats morceaux de viande. Les barquettes pour chien sont idéales pour tous les petits chiens gourmets !

Ce délice contient TOUS les éléments détaillés plus haut avec en prime l'exquis Nitric de Sodium dont le lien ci-dessous vous révélera les vertus !

http://www.additifs-alimentaires.net/E250.php

Maintenant que je vous ai tout dit, à vous de voir, nous personnellement c'est tout vu ! On revient aux rations ménagères, abandonnées il y a peu !

Virgile au lac d'Issarles
Virgile au lac d'Issarles

Certains d'entre vous penseront sans doute que ce n'est pas leur problème, soit qu'il n'ait pas d'animal, soit que la condition humaine leur paraisse suffisamment fragilisée pour se soucier de l'alimentation animale ?!

Peut-être mais tout est relié, tout est connecté ! Je me suis centrée sur les animaux de compagnie mais j'aurais pu tout aussi bien m'occuper des vaches, cochons, moutons. Les scandales ont existé, d'autres problèmes surgissent de temps à autres et ne peuvent vous laisser indifférents, non ?

Parce que les saloperies qu'ils ingurgitent se retrouvent dans leur viande et qui la mange ? Vous !

En conclusion j'ai une dernière question à vous poser : savez-vous quel est la nature de la viande que l'on retrouve dans les croquettes, pâtées, bouchées de viande au poulet ?

Ce sont des poussins, broyés encore vivants !

Ce que j'avance dans cet article commence à se savoir, voici un extrait d'un article dont l'intégralité est à consulter en cliquant sur ce lien :

http://www.santevet.com/articles/alimentation-pour-chiens-et-chats-les-veterinaires-plebiscitent-l-industriel

Nos confrères de La Dépêche Vétérinaire, un hebdomadaire professionnel, ont donc enquêté auprès des praticiens et des acteurs de ce secteur. Alors, ration ménagère ou industrielle ? La question est de nouveau posée.
Il aura fallu une dépêche publiée par la sérieuse Agence France Presse (AFP) pour que cela bourdonne aux oreilles des maîtres de chiens et de chats. D’autant que celle-ci a notamment été reprise par l’hebdomadaire Marianne puis ensuite quelque peu galvaudée sur certains sites. […] Cette information faisait état de la « malbouffe » chez nos chiens et nos chats, entraînant « allergies et obésité », entre autres. Le responsable ou plutôt les responsables pointés du doigt ? Les aliments industriels.[...]
Des travaux qu’il a conduits (vétérinaire) quelques années auparavant sur 600 chiens morts – son étude n’est pas ‘’très’’ récente - l’ont amenés à conclure que « ceux qui avaient mangé des aliments industriels sont morts trois ans plus tôt que ceux qui avaient consommé de la nourriture ménagère »...« Je soigne énormément de chiens et de chats pour des problèmes cutanés, locomoteurs et digestifs », raconte-t-il. « Les croquettes sont surchauffées, ce qui détruit les vitamines, les oligoéléments et autres éléments nutritifs de fond. On ne connaît pas la nature des protéines animales », poursuit-il.

Et si je ne vous ai pas convaincu, un autre clic !

http://www.dur-a-avaler.com/raison-bannir-croquettes-barf-veterinaires-chien-chat/

Do

Repost 0
Published by Do Fredo - dans coups de gueule
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 17:48
La mal bouffe, dérapage industriel ?!

Ceci est une histoire vraie dont seuls les noms des protagonistes ont été changés. J'ai eu envie de vous la conter car à quoi cela servirait-il si les galères des uns ne nous servaient pas d'exemple ?

Emilie est une jeune femme de 40 ans. Maman de 2 gamines de 13 ans et 10 ans, elle est ostéopathe de son état. Si l'aînée a poussé sans problème, cela n'a pas été le cas de la petite. C'est à son entrée en maternelle que les soucis ont commencé sans toutefois que cela alarme ses parents, les premiers contacts avec la collectivité générant souvent des infections à répétition. L'ostéopathie crannienne ne donnant pas de résultats spectaculaires, Emilie a eu la chance de rencontrer un praticien qui a tout de suite suspecté un problème alimentaire. Tout ce qui est réputé générer des réactions allergiques a été retiré de l'alimentation de l'enfant puis petit à petit réintroduit jusqu'à ce que l'on puisse isoler l'agent responsable : les laitages !

Les années ont passé, Emilie petit à petit a repensé sa manière de vivre. Elle a lu, collecté et partagé des informations : aromathérapie, homéopathie … elle est devenue une pro de la médecine naturelle et sans pour autant devenir fanatique, elle est partie en guerre contre la mal bouffe.

Jusqu'à ce que la plus jeune des gamines parte en classe verte, tout allait pour le mieux, la famille affichait une bonne santé insolente. Exit les rhumes, grippes, gastros ! Emilie, qui s'était arrangée pour que ses filles ne fréquentent pas la cantine, appréhendait ce séjour qu'elle ne pouvait éviter, ce même si fille maîtrisait bien les contraintes inhérentes à son allergie.

3 jours après le début du séjour, son mari l'a interrompu en pleine séance de soins, à son cabinet. L'école venait d'appeler, Justine n'allait pas bien et l'enseignant envisageait de faire appel aux urgences médicales ! La nécessité faisant loi, Emilie a annulé ses rendez-vous et une heure plus tard, le couple prenait la route du Conflent pour retrouver leur fille en pleine crise d'asthme. De leur propre chef, ils décidèrent de ramener l'enfant dans la plaine où le médecin traitant l'attendait. Ventoline en urgence, interrogatoire pour tenter de définir ce qui avait pu générer la crise, totalement inédite. Confrontées au planning des menus qu'Emilie avait récupéré au centre de séjour, les réponses de Justine, certaine de n'avoir pas fait le moindre accroc à son régime, permirent de remonter jusqu'aux coupables : les additifs alimentaires dont use et abuse l'industrie alimentaire !

Emilie avait raison en se méfiant des conséquences possibles de ce séjour pour sa fille. Et pourtant quoi de plus anodin que la confiture, les boissons sucrées (pas 100 % jus de fruits), les pâtisseries industrielles qui sont généreusement distribuées dans TOUTES les collectivités ! Ces aliments renferment bien souvent, trop souvent, les redoutables E 102, E 210, chlorure de calcium et de magnésium et autres poisons ! La liste est longue et à moins de respecter quelques principes de base notre santé en est affectée ! Maux de ventre, affections cutanées, asthme sont les complications les plus fréquentes et les plus flagrantes de ces absorptions dont peu d'entre nous suspectent le réel danger. Pourtant des études scientifiques le montrent sans équivoque, il y a des conséquences qui passent inaperçues ou presque : baisse du taux de fécondité, effets mutagènes, cancer, problème de tension, tremblements, hyperactivité …

La mal bouffe, dérapage industriel ?!

Certes chacun n'a pas la chance de disposer du temps nécessaire pour se mettre à tout faire de A à Z mais il y a quand même des actions qui ne demandent pas une grosse mise en œuvre. Acheter en moindre quantité et privilégier la qualité en mangeant moins mais bon. S'intéresser à la traçabilité des viandes, éviter d'acheter son pain en grandes surfaces ou à tout le moins le prendre issu de farines complètes, faire une croix sur les confitures industrielles ! Pour avoir visité une fois une chaîne de fabrication dont je tairai le nom, mais qui a bonne renommée, je me suis jurée de ne plus jamais me laisser tenter par la confiture industrielle ! Le meilleur du fruit dit la pub ! Où est donc le fruit ?

Autre visite édifiante, la fabrication de fruits confits dans une usine du Vaucluse, trempés, décolorés, recolorés, imprégnés d'arômes de synthèse, il reste bien peu du produit initial ! Lorsqu'Emilie était partie en guerre la toute première fois contre la mal bouffe, son premier acte avait été de supprimer les produits de base raffinés. Le pain complet, le sucre roux, l'huile vierge issue de la première pression à froid avaient fait une entrée fracassante dans sa cuisine. Fracassante car les filles avaient vu d'un mauvais œil disparaître de leur alimentation les sodas, le nutella, les yaourts dits aux fruits et autres gâteries dont elles faisaient leur délice auparavant. Mais le jeu en valait la chandelle, le résultat avait été spectaculaire, Emilie avait perdu ses rondeurs superflues quant à son mari, comme par hasard, il avait retrouvé une respiration plus aisée et lui qui ne fumait pas avait fini par ne plus tousser le matin comme un sapeur !

Se mettre à réfléchir que ce que l'on nous fait manger devient une drogue et petit à petit c'est toute notre manière de vivre qui est repensée. En ce qui nous concerne, le temps étant notre allié, mais même lorsque nous travaillions nous opérions déjà ainsi (je sais les enseignants ont beaucoup de vacances et du temps à revendre!), nous cuisinons presque tout. Le pain, les yaourts (c'est simplissime, si la recette vous intéresse, demandez), les confitures, soupes, sauces tomate, pâté de campagne (délicieux et recette sur le blog), plats cuisinés sont tous maison. Nous stérilisons le plus souvent et congelons, nous avons fait une croix sur certains produits et s'ils ne sont pas de saison, nous boycottons. Nous achetons local et en petites quantités, souvent bio à condition que cela ne vienne pas du Pérou (empreinte carbone oblige) et finalement, on fait même des économies ! Si vous voulez vous mettre la rate au court bouillon, voici 3 liens avec les additifs alimentaires à boycotter, ensuite à vous de jouer.

http://www.naturopathie-holistique.fr/liste-rouge-des-additifs-alimentaires-(danger)-partie-1-15-104.html

http://www.naturopathie-holistique.fr/liste-des-additifs-alimentaires-(danger)-suite-et-fin-15-116.html

http://www.naturopathie-holistique.fr/grippe-et-liste-rouge-additifs-alimentaires-(danger)-suite-15-106.html Au début c'est difficile, mais assez vite on va à l'essentiel.

Do

Repost 0
Published by Do Fredo - dans coups de gueule
commenter cet article
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 19:35

Aujourd'hui nous sommes allées randonner au Nôrd, entendez-par là sur Narbonne, de toute façon, passé la Têt, c'est l' « étranger » ! et ce n'était pas vraiment une idée géniale. La tram soufflant comme une démente, nous aurions dû nous attendre au pire. On l'a eu ! Stationnées à Gruissan, nous avons gagné le lido de la Vieille Nouvelle et ce que le topo guide de la rando décrivait comme un lieu bucolique. Grande digue protectrice, barrière lagunaire de deux mille ans, dunes mobiles, le tout classé et protégé ZNIEFF ?! Je décrypte : zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique.

ZNIEFF
ZNIEFF

Comme toute zone de ce type, la circulation des véhicules à moteur y est interdite … à voir !

Le lido de la vieille Nouvelle
Le lido de la vieille Nouvelle

Dès le début nous avons commencé à nous sentir mal car pour une ZNIEFF, c'était plutôt crapoteux et très envahi par les voitures.

Ça se mérite !

Cela a perduré après que nous ayons abordé une des pistes qui traversent les salins. L'horreur intégrale.

Salins de st Martin
Salins de st Martin

Une tramontane démentielle nous coupait le souffle. Rien pour l'arrêter, ni pour faire halte et nous restaurer. Nous avons continué vaille que vaille jusqu'à aborder les contreforts des Corbières, là où se nichent les vestiges antiques d'un port antique, un vaste complexe portuaire occupé entre la fin du IIe siècle avant J.-C. Et le VIe siècle après JC. D'après le topo les fouilles avaient mis à jour « un ensemble de constructions organisé autour d'une vaste cour, doté de portiques et de galeries occupées par des boutiques et des espaces artisanaux associés à des thermes ». Un beau site nous attendait donc et d’où notre acharnement à braver le vent.

Port antique de St Martin le bas
Port antique de St Martin le bas

Déception à moins d'avoir une très bonne imagination. En prime le site était fermé, le grillage très haut, heureusement nous avons le bras long !

Ça se mérite !

A partir de ce moment là, tout a changé, que du bonheur ! Une petite route filant entre les vignes, au fond d'une combe plantée de pins. Partout des murs de pierres sèches et des affûts de chasse, autant vous dire qu'il doit falloir se renseigner sur les activités des chasseurs car cela doit canarder dur certains jours !

Château de Barberousse à Gruissan
Château de Barberousse à Gruissan

Plus de 4 heures après notre départ, nous surplombions le château de Barberousse, à Gruissan ! Si la rando vous intéresse, un conseil, attendez que la tram tombe, franchement c'est l'enfer.

Do

Repost 0
Published by Do Fredo - dans coups de gueule
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 19:40
Frédo a lu

Femme libre et indépendante, Eva traverse l’Italie du nord au sud, pour s’en aller retrouver Vito, celui qu’elle considère comme son père, tout en se remémorant l’histoire de son pays et celle de sa mère…

C’est une histoire des plus complexes que nous découvrons au fil des pages, à travers les destins croisés d’une foule de personnages, petit peuple pauvre et laborieux de ce pays déshérité, bientôt précipité dans l’étourdissante conquête de l’or blanc. A l’image de leur pays, la plupart des personnages sont les victimes plus ou moins dociles d’un destin souvent cruel. Personnage central, Gerda n’est encore qu’une enfant lorsqu’on l’envoie travailler en cuisine dans un grand hôtel de Merano. Au fil des ans, elle gravira tous les échelons, et deviendra une grande cuisinière, un travail qui ne lui laissera que peu de temps pour sa vie privée, et sa fille unique, Eva.

Dans les années 1980, lorsqu’à plusieurs reprises, nous avons eu l’occasion de traverser la magnifique région des Dolomites pour gagner Venise, après un petit séjour en Bavière, je n’aurais jamais soupçonné quels traumatismes la région du Haut Adige et ses habitants avaient pu subir et subissaient encore dans la plus grande indifférence du reste du monde. Un grand merci, donc, à Francesca Melandri, pour ce très utile rappel historique, toile de fond de son roman « Eva dort ». Italien, le Haut-Adige, ou Tyrol du sud, ne l’est effectivement que depuis 1919, lorsqu’au lendemain de la première guerre mondiale, l’Autriche a été amputée de ce territoire, au bénéfice de l’Italie. Italianisée de force par Mussolini, la région gagnera au terme de longues années de lutte un statut d’autonomie, par la volonté d’un seul homme, Silvius Magnago.

Un beau roman et une page d’histoire trop vite oubliée…

Repost 0
Published by Do Fredo - dans lectures
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 19:36
Mi a vu

CITIZENFOUR Documentaire de Laura Poitras* (2014)

C’est un américain de 29 ans, il s’appelle Edward Snowden et il est ce qu’on appelle aujourd’hui « un lanceur d’alerte ». C’est sous le pseudo de « citizenfour » qu’il contacte Laura Poitras, une documentariste américaine qu’il ne connaît pas. Cet ancien informaticien de la NSA et de la CIA a décidé de divulguer des documents secret-défense qui prouvent une surveillance de masse. Ils se retrouvent dans un hôtel de Hong-Kong avec Glenn Greenwald et Ewen MacAskill, deux journalistes britanniques du Guardian qui décident de révéler l’affaire au monde entier. Laura Poitras filme toute cette aventure incroyable. C’est évidemment une des plus grosses révélations du siècle. Snowden sait le risque qu’il prend, ce n’est pas un fou et il n’agit pas pour le goût du scandale mais en tant que citoyen américain choqué. Il ne révèle aucun nom ni détail « croustillant », non il dénonce un système. Le documentaire peut faire penser à un de ces films des années 70 (« les hommes du Président », etc …). Interdit dans son pays, il s’agit pour Snowden de trouver un asile politique (on ne se bouscule pas …) c’est finalement la Russie qui va l’accueillir. Un relent de guerre froide qui n’a rien à envier aux meilleurs films d’espionnage. *OSCAR DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE 2015

Repost 0
Published by Do Fredo - dans lectures
commenter cet article

Présentation

  • : Hist' toiles
  • Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche